LA SOCIETE TOGOLAISE DES EAUX 53, Avenue de la Libération-Angle rue du Chemin de Fer- Lomé-TOGO

 (228) 22 21 34 81/22 21 34 95

 53, Avenue de la Libération-Angle rue du Chemin de Fer- Lomé-TOGO

 (228) 22 21 34 81/22 21 59 63

NUMEROS VERTS
80 00 30 00/91 13 33 33 / 91 13 44 44 / 91 13 55 55 / 91 13 66 66

NUMEROS VERTS
80 00 30 00/91 13 33 33 / 91 13 44 44

  • Remplissez ce formulaire et bénéficiez de l’assistance de notre support.

  • Dépannage, casse, perturbation, remplissez ce formulaire pour nous en informer.

powered ByGiro.com

ARTICLES

MESURES URGENTES FACE A LA PENURIE D’EAU A KARA : LES DIRECTEURS GENERAUX DE LA TdE ET DE LA SP-EAU CONSTATENT LE DEMARRAGE DE LEUR MISE EN OEUVRE.

Le Directeur Général de la Société Togolaise des Eaux (TdE) S.A, Monsieur Gbati YAWANKE WAKE et son collègue de la Société de Patrimoine Eau et Assainissement en milieu Urbain et semi Urbain (SP-EAU), Monsieur Koumayi ASSOUTOM, ont séjourné du 09 au 13 avril 2019 dans la région de la Kara.

Les deux Directeurs Généraux y ont été dépêchés par le Ministre de l’Eau, de l’Equipement Rural et de l’Hydraulique Villageoise pour s’assurer de la mise en œuvre effective des mesures urgentes prises pour faire face à la pénurie d’eau enregistrée depuis quelque temps dans la ville de Kara et ses environs, notamment : 

  • l’ équipement de cinq (5) forages à gros débit identifiés dans les environs de la ville de Kara : pour renforcer la couverture en eau de la ville,
  • la réalisation des forages à gros débit pour desservir directement les villes de Niamtougou, Pagouda et Kétao : pour soulager le barrage de la Kozah dont le niveau d’eau est au plus bas,
  • autonomisation des structures grosses consommatrices d’eau telles que la garnison militaire de Kara, les écoles d’instruction militaires de la région, la base chasse de Niamtougou, le CHU Kara et l’université de Kara en les dotant de mini-systèmes d’approvisionnement en eau potable.

Accompagné de leurs staffs techniques respectifs, ils se sont rendus sur les sites abritant les installations de production et de distribution d’eau potable de Lama Tchalodè, Bohou SOTOCO, Yadè marché, Yadè arène de lutte, Kémérida et Koka où s’exécutent les travaux d’équipement des forages en pompes électriques à gros débit au profit des populations. Un tour également au barrage de la Kozah leur a permis de constater l’état d’assèchement et d’envasement du barrage dont la capacité actuelle est de 4 millions m3 contre 6 millions m3 initialement.

Selon le Directeur Général de la TdE, les perturbations que connaissent la ville de Kara et ses environs, sont la conséquence matérielle du changement climatique que subit l’Afrique en général et le Togo en particulier provoquant un manque de pluie couplé à une très forte chaleur qui entraine une forte augmentation des besoins en eau des populations desservies.

Suite à cette situation, a-t-il expliqué, la TdE a entrepris des travaux pour conforter la production au niveau de la ville de Kara et ses environs. Des études géophysiques sont menées dans les autres préfectures  de Doufelgou et de la Binah qui dépendent du barrage de la Kozah pour détecter des sources d’eau potable où des forages à gros débit seront réalisés pour rendre autonomes ces localités de façon à libérer la production du barrage de la Kozah pour la ville de Kara, a ajouté Monsieur YAWANKE.

Le DG de la SP-EAU quant à lui, a relevé que le barrage de la Kozah connait aujourd’hui un envasement poussé qui s’explique par l’érosion au niveau du bassin versant ; une érosion accentuée par les pratiques agricoles sur ses flancs du barrage. Il a donc appelé la population riveraine à plus de civisme afin qu’elle s’interdise de cultiver aux abords du barrage.    

Il a rappelé que dans le but de résoudre durablement le problème de pénurie d’eau dans la ville de Kara et ses environs, un accord de prêt a été signé avec le fonds Koweitien le 31 Janvier 2019 destiné à financer le projet de renforcement du système d’alimentation en eau potable de la ville de Kara à partir de la mobilisation de l’eau de la rivière Sara à Bafilo.

Il est à préciser que les travaux prévus dans le cadre de la mise en œuvre de toutes ces mesures urgentes ont démarré concomitamment en vue de permettre la normalisation de la desserte de la ville de Kara et ses environs dans les meilleurs délais.

Après la région de la Kara, les deux Directeurs Généraux se sont rendus à Mango dans la Région des Savanes. Là, c’est l’état de fonctionnement de la station de traitement d’eau de l’agence TdE récemment réhabilitée qui a fait l’objet de leur visite. Par cette réhabilitation qui a consisté au renouvellement du plancher extérieur et des filtres, la qualité de l’eau traitée et distribuée, s’est nettement améliorée à la grande satisfaction des populations, ont constaté les deux Directeurs Généraux.